salicornes

Les lagunes

Trois grands types de paysages sont identifiables dans la réserve; ils s’y côtoient ou y fusionnent de manière progressive. L’eau est ici partout présente, et recouvre plus de 75% du territoire.

Largement ouvertes sur l’espace, ces nappes d’eau peu profondes, très salées, ponctuées d’une végétation rase et adaptée (salicornes), offrent au visiteur les paysages les plus aérés, les plus extrêmes. Ici soleil et chaleur estivale se font sentir de la même manière que dans les marais salants.

 
marais-reserve-teich

Les marais

Ils sont le plus souvent de type « maritime », c’est-à-dire influencés par la présence d’eau salée. De grands bassins bordés de végétation se succèdent et s’imbriquent tout au long du sentier de visite. Quelques marais, mares ou plans d’eau douce ponctuent néanmoins le territoire et abritent une flore et une faune spécifiques.

 
boisement-teich

Les boisements

Qu’ils soient d’origine artificielle (anciennes plantations de résineux) ou spontanée, les boisements occupent toute la lisière sud de la réserve. Le chêne pédonculé et le saule gris y règnent en maîtres au gré de l’humidité du sol. Ces boisements évoluent naturellement, sans qu’aucune gestion particulière n’y soit appliquée, ce qui garantit leur aspect sauvage et contribue à favoriser la biodiversité qu’ils abritent. Les jours de grande chaleur, ils offrent au visiteur des parcours ombragés et frais.

 
 

110 hectares
d'espace naturel

323 espèces
observées

Avril 1972
ouverture au public

3000 heures
d'ouverture/an